Dans notre rubrique:’Employé sous les feux de la rampe’, nous aimerions montrer qui sont les personnes qui soutiennent notre organisation. Archive-IT s’engage chaque jour à accompagner les organisations dans la transition d’un environnement de travail papier vers un environnement numérique. En outre, des logiciels sont développés pour garantir une accessibilité numérique sûre et sûre. Mais qui fait quoi ? Et quelles sont les motivations des employés de l’équipe Archive-IT ? Il est temps de jeter un coup d’œil dans les coulisses.

Daniela Sanhueza a été nominée par Henk Westhuis lors de l’événement’Employée sous les feux de la rampe’ de septembre. Nous aimerions vous présenter Daniela !

Comment avez-vous atterri chez Archive-IT ?

« J’ai étudié l’architecture et c’est à ce titre que j’ai fini fin 2014 à l’Innofabriek de Reuver. J’étais principalement impliqué dans les scanners 3d, en raison de ma formation en architecture, j’avais déjà de l’expérience avec les logiciels 3d. Par conséquent, j’ai rapidement compris l’information sur la technologie derrière la numérisation 3D. Après avoir travaillé à l’Innofabriek pendant 4 ans, il y a un an, j’ai eu la chance de commencer à travailler chez Archive-IT comme analyste de données. Ce qui a frappé les gens d’Archive-IT, c’est que je vois les choses (en l’occurrence les données) d’une toute autre façon. Cependant, je n’avais pas beaucoup de connaissances en analyse de données. Chez Archive-IT, j’ai eu l’opportunité d’étudier la science des données pendant cinq mois. J’ai terminé ce cours d’une manière positive, ce qui me donne une bonne base et me permet de me développer davantage de ce point de vue. »

Daniela, pouvez-vous nous dire en quoi consiste la fonction d’analyste de données?

« Data Analyst signifie que vous traitez les données qui entrent dans l’information lisible. Nous ne nous contentons plus de faire une  » image plate  » d’une numérisation, mais nous allons faire quelque chose avec l’information contenue dans un document. Cela implique beaucoup d’étapes et de technologies. Pensez à l’OCR (rendre le texte consultable) et à l’indexation et à la classification des documents. En faisant plus avec un document numérique, nous pouvons nous assurer que les mots de ce texte sont identifiés et classés. Qu’il s’agisse d’une facture, d’un devis ou d’une lettre, peu importe. Nous enrichissons en quelque sorte les documents numériques par l’analyse des données. C’est ce que nous appelons la vitalisation du processus. Cela peut être très utile pour de nombreuses organisations. Tout cela semble très compliqué, mais en fait, nous ne facilitons les choses pour nos clients qu’en ajoutant cette technologie. Et que le client puisse accéder à ses documents d’une manière simple, rapide, c’est de cela qu’il s’agit. »

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours ?

« Je vis aux Pays-Bas depuis presque sept ans maintenant, mais je suis né et j’ai grandi au Chili. C’est ici que j’ai étudié l’architecture. Après cette étude, je suis allé faire un master en Espagne pendant 1,5 ans. Après ce maître, je suis retourné au Chili. Pendant cette période, j’ai appris à connaître mon mari. Par amour, j’ai tout quitté au Chili, ma patrie, et j’ai émigré à Reuver. Croyez-moi, c’est tout un changement ! Après deux ans d’intégration, j’ai commencé à travailler à l’Innofabriek et maintenant pendant un an chez Archive-IT. Mais je n’ai pas (encore) pu m’habituer à la météo! »

Qu’est-ce que vous tirez de votre travail?

« Ma vie aux Pays-Bas est tout un défi, quand je regarde la culture et la langue par exemple. C’est pourquoi c’est si agréable d’apprendre de nouvelles choses au travail tous les jours. Je remarque aussi qu’au sein d’Archive-IT, j’ai beaucoup d’espace pour me développer. Cela signifie que chaque jour est différent au travail. Les collègues sont aussi très sympathiques, il y a une bonne ambiance au bureau et les jours passent très vite. De plus, j’aime travailler dans un environnement propre et au sein d’une organisation bien organisée. C’est une grande différence par rapport au Chili, où tout est très chaotique. »

Bon à savoir: Daniela revient tout juste de 25 jours au Chili, où elle a visité son pays natal pour la première fois avec sa fille de deux ans.

Pour le mois prochain, vous pouvez mettre quelqu’un sous les feux de la rampe. Qui voulez-vous nommer et pourquoi?

« J’aimerais nommer Marnick Bronckhorst. Il est entré à Archive-IT en tant que stagiaire l’année dernière et s’est ensuite vu offrir un emploi. Et que bien que ses études ne soient pas encore terminées. Pendant l’été, il travaillait ici à temps plein et maintenant il travaille ici un jour par semaine et va à l’école les autres jours. Je trouve que c’est génial comment il s’est développé au sein de l’organisation et comment il combine tout cela! »

Plus d’actualités
Daniela Sanhueza
Daniela SanhuezaData Analist

Tags:

Dernières nouvelles :

S’abonner à la newsletter

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les Règles de confidentialité & les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.